Le Greffier Noir, enquêtes et faits-divers

Charlie Hebdo: les frères Kouachi dans un Quick laonnois, 6 rue Nicolas Appert, deux heures après la tuerie ? Greffier Noir a vérifié....

Par Alexis Kropotkine,

le 22 avril 2015.

La présence des frères Kouachi, deux heures après l'attentat contre Charlie Hebdo, dans un Quick domicilié 6 rue Nicolas Appert à Laon, était un fait intrigant dans le déroulé des événements de janvier. Greffier Noir, après enquête, est catégorique: l'information est fausse.

 

Petit rappel des faits.

Les frères Kouachi et Amedy Coulibaly.jpgLe 16 janvier 2015 un article de la presse régionale (1) rapportait que « deux hommes correspondant au signalement des frères Kouachi» avaient été aperçus dans un Quick à Laon, quelques heures après l'attentat contre Charlie Hebdo.
L'information, indicative dans son titre et son sous-titre, était toutefois agrémentée de nombreux conditionnels, disséminés au cœur de l'article. Effectivement, des vidéos de surveillance avaient été saisies et confiées à la S.D.A.T. (2), un signalement correspondant à celui des frères Kouachi avait bien été recueilli sur place, toutes informations «en partie» confirmées de sources policières. Mais sources policières prudentes toutefois, qui n'évoquaient qu'une forte probabilité d'exactitude du signalement.

L'information connaît depuis lors un certain succès, la particularité de ce Quick laonnois étant d'être domicilié 6, rue Nicolas Appert. Ce détail curieux, gardé sous silence par l'article de L’Aisne Nouvelle, a été rapidement repéré et diffusé sur les réseaux sociaux ; la révélation pouvait effectivement sembler significative, les frères Kouachi le matin du 7 janvier s'étant présentés au numéro 6 de la rue Nicolas Appert à Paris, où ils tirèrent un coup de feu, avant de se rendre au N°10 de la même rue, où se déroulait la conférence de rédaction de Charlie Hebdo (3).
Nous aimions nous-même beaucoup cette idée d'un retour 6 rue Nicolas Appert après l’attentat, mais elle restait inexploitable sans une confirmation quelconque.

 

Malheureusement l'information était fausse.



Faute d'obtenir le moindre commentaire du gérant du Quick, apparemment astreint au silence par ses employeurs, Greffier Noir s'est tourné vers la hiérarchie policière et judiciaire. La porte-parole de la D.D.S.P. (4) territorialement compétente nous a formellement indiqué que l'information était fausse. Les frères Kouachi n'ont donc jamais reparu 6 rue Nicolas Appert après avoir quitté Paris.

Les amateurs d'étrange et d'occultisme pourront toujours se rabattre sur la mise en scène lugubre, mais elle bien réelle (5), de la vidéo de revendication des attentats de janvier.



Alexis Kropotkine, le 22 avril 2015 pour le Greffier Noir

 


Notes:


1 : L'Aisne Nouvelle, Les frères Kouachi ont fait escale à Laon après l’attentat par Olivier de Saint Riquier, 16 janvier 2015. http://www.aisnenouvelle.fr/region/exclusif-les-freres-kouachi-ont-fait-escale-a-laon-ia12b0n165135

2: S.D.A.T. ou Sous-Direction Anti-Terroriste.

3: voir par exemple cet article du journal Le Monde pour une chronologie succincte des événements du 7, 8 et 9 janvier.

4: D.D.S.P. ou Direction Départementale de la Sécurité Publique.
5: Une Créature de rêve de Patricia Highsmith dans la vidéo de revendication par www.greffiernoir.com



22/04/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi