Le Greffier Noir, enquêtes et faits-divers

Docteur Holmes, le château des horreurs

 Par Virginie Ikky,

 

Le 15 novembre 2012

 

 

docteur john holmesLe Docteur Henry Howard Holmes, qui n'a pas grand chose d'un docteur, est l'un des premiers serial killer recensés sur le territoire américain et fit les beaux jours du tabloïd de William Randolph Hearst, the inquirer. Sa cavale finale, avec une veuve et 5 enfants sur les bras fut relayée dans la presse par le détective chargé de retrouver les enfants et passionna l'Amérique. La découverte de son antre après son arrestation forgea sa légende. Impossible à ce jour de recenser le nombre exact de victimes. Il fut condamné pour 27 meurtres, mais l'installation industrielle de son château et les nombreux restes humains retrouvés dans les caves laissent présumer un nombre bien plus élevé. Holmes a vécu à une autre époque, où il a pu multiplier les identités, les épouses et les cadavres. Il a d'ailleurs réussi l'exploit de se faire connaître du monde entier sous une fausse identité.

 

Car Holmes n'est en fait que l'alias le plus connu d'Herman Webster Mudgett, né à Gilmanton en 1861, dans une famille dont le père est maître de poste, alcoolique et violent, et dont la mère est une fervente méthodiste. A 16 ans, il quitte la maison familiale et devient enseignant. A 18 ans, en 1879, il épouse une riche jeune fille, Clara Lovering, qui va lui permettre d'étudier la médecine à l’Université du Vermont. Leur fils, Robert Lovering Mudgett, vient au monde l'année suivante. Mais Holmes a déjà quitté son épouse et poursuivra ses études au frais de cette dernière.

 

Durant ses études, Holmes va avoir l'idée d'une arnaque à l'assurance avec un complice étudiant, qui souscrit une assurance-vie, puis se met au vert. Holmes n'a plus ensuite qu'à voler un cadavre, le défigurer et l'identifier à la morgue comme celui de son complice. L’assurance paye et Holmes va terminer ses études tranquillement et s'habituer au luxe. Il va d'ailleurs rééditer plusieurs fois cette arnaque, plutôt simple à réaliser quand on a des cadavres à disposition. Il n'y a de toute façon à l'époque aucun système d'identification pour les empreintes digitales. Holmes obtiendra un diplôme d'assistant pharmacien en 1884 et fabriquera un faux diplôme du département de médecine pour pouvoir exercer en tant que médecin. Il pratique un an environ et part à Chicago pour exercer en pharmacie et faire des affaires dans l'immobilier. C'est depuis ses études qu'il se fait appeler H. H. Holmes.

 

Peu après son arrivée à Chicago, Holmes séduit Myrta Bellknap et escroque un de ses oncles pour se faire construire une maison. A la demande de sa nièce, l'oncle épargne Holmes et ne le poursuit pas en justice. Sa maison construite, lors de l’été 1886, Holmes se fait engager dans la pharmacie de Docteur Holton, qui est atteint d'un cancer. Sa femme essaie tant bien que mal de prendre en charge le commerce et est soulagée de pourvoir se reposer sur son assistant. Après quelques mois, Holmes apparaît comme le parfait employé et plaît énormément à Madame Holton, dont le commerce ne cesse de s’élargir et qui en fait son gérant. En sous-main, il truque la comptabilité, et détourne les fonds. A la mort du Docteur Holton, il persuade sa veuve de lui vendre la pharmacie et de rester vivre dans les appartements au-dessus. Holmes lui achète la pharmacie avec l'argent qu'il a détourné. La veuve s'en apercevra et disparaîtra mystérieusement, alors qu'elle allait prendre un train. En 1887, alors qu'il était encore marié à Clara, Holmes épouse Myrta Belknap avec qui il aura une fille, Lucy Theodate Holmes. Holmes essaie tout de même de divorcer de Clara, mais le divorce ne sera pas finalisé.

 

L'Exposition universelle de Chicago, qui aura lieu en 1893, s'annonce comme une poule aux oeufs d'or et Holmes est bien décidé à en tirer profit. Il s’associe en 1889 avec Benjamin Pitezel, et tous deux font construire un grand complexe hôtelier et commercial. Holmes se dédouble et créée une nouvelle identité sous le nom de H. S. Campbell. Jouant sur les deux noms, il peut obtenir plus de crédit.

 

Holmes construit un édifice de trois étages que les gens du voisinage qualifieront de château, car il comprend des tourelles et des créneaux. L’hôtel est construit par plusieurs équipes d’ouvriers et chaque fois que l’une d’elles réclame son salaire, Holmes la renvoie et en embauche une nouvelle. Aucun ouvrier ne connaît ainsi entièrement le plan de l’hôtel et les matériaux sont livrés par plus d’une douzaine de marchands.

 

docteur john holmesAu printemps 1892, l’hôtel est terminé. Le rez-de-chaussée du Château comprenait la pharmacie relocalisée de Holmes et une galerie commerciale, alors que les deux étages du dessus comprenaient le bureau de Holmes ainsi que plus de 100 chambres un peu particulières : les pièce sont sans fenêtres avec des portes s’ouvrant sur des murs de briques. Les couloirs ont des angles étranges, et les escaliers ne mènent nulle part. Des trappes, des portes s’ouvrent seulement de l’extérieur.

 

docteur john holmesLe 1er juin 1892, le docteur Holmes vend sa pharmacie et déménage au château en compagnie de Julia Smythe, sa nouvelle compagne. Holmes a par ailleurs embauché une sécrétaire, Emmeline Cigrand, qui enceinte, devient rapidement gênante. Elle disparait vers la fin de l’été 1892. Julia connaitra le même sort. Sa nouvelle compagne, Minnie Williams, est une riche héritière texane, propriétaire avec sa soeur de terrains d’une valeur de 50 000 $. Minnie vient habiter le château et annonce à ses parents et amis qu’elle s’est mariée avec un homme riche de Chicago, Harry Gordon. Holmes démarre lui sa sinistre entreprise.

 

Les victimes de Holmes, une fois piégées dans l’hôtel, sont torturées, enfermées dans des chambres insonorisées munies de lignes de gaz permettant de les asphyxier à l'envie. D’autres victimes étaient enfermées dans un énorme coffre-fort insonorisé où elles mourraient de suffocation. Les corps des victimes étaient jetés par une trappe vers le sous-sol. Holmes avait prévu deux fournaises ainsi que des bacs remplis d’acide, des bouteilles de différents poisons, et même un appareil de torture servant à écarteler. Pendant les six mois que dure l’exposition de Chicago, de mai à octobre 1893, on enregistre 26 millions de visiteurs. Chaque soir, l’hôtel « Holmes Castle » est plein à craquer. Holmes sélectionne sa clientèle, de préférence des jeunes et jolies femmes fortunées, qui habitent loin de Chicago et qui n’ont pas de proches parents et amis. Tout en poursuivant assidument ses activités, Holmes lorgne sur le patrimoine de sa nouvelle épouse, mais elle écrit sans arrêt à sa soeur très souvent, et et si elle s'interrompt du jour au lendemain, cela éveillera des soupçons. Holmes demande à Minnie d’inviter sa soeur à Chicago. Les deux soeurs disparaissent en 1893.

 

Une certaine Georgiana Yoke prend la place de Minnie. Holmes se marie avec elle pour la troisième fois, sous le nom de Henry Howard. Holmes quitte Chicago et part au Texas. Il est brièvement incarcéré à Saint-Louis pour une arnaque en juillet 1894, et entreprend à sa sortie de prison de frauder une compagnie d’assurance en fournissant un faux cadavre. Son complice Pitezel quitte Chicago, s’installe à Philadelphie sous le nom de B. F. Perry, « achat et vente de brevets d’invention » et contracte une assurance sur la vie au profit de sa femme. Mais le seul cadavre que trouve Holmes ne ressemble pas à Pitezel. Sans scrupules, Holmes tue Pitezel et maquille sa mort en accident.

 

Le mardi 4 septembre 1894, un voisin trouve le corps de M. Perry, le visage méconnaissable. Près de lui, une pipe, une boîte d’allumettes et des bouteilles de produits chimiques. Pour le médecin légiste, venu examiner le corps, l’accident est bizarre, et après un examen minutieux, il conclut que Perry est mort empoisonné au chloroforme. Mais le coroner et ses assistants préfèrent croire leurs yeux plutôt que la science et concluent que l’inventeur a provoqué accidentellement une explosion.

 


 

Trois semaines plus tard, un avocat, Jepta Howe, dénonce que le défunt est en réalité Benjamin Pitezel et réclame, au nom de sa cliente, Mme Pitezel, le montant de l’assurance, 10 000 $. La compagnie d’assurances refuse de payer sans que le cadavre ait été dument identifié. la fille du défunt, Alice, une jeune fille de 14 ans reconnaît formellement son père. Convaincue, la compagnie paie 10 000 $ à la veuve Pitezel.

 

En octobre de la même année, un détenu à la prison de Philadelphie, Marion Hedgepeth, demande à voir le gardien et lui raconte que quelques mois plus tôt, il avait eu pour compagnon de cellule un nommé Howard, qui attendait son procès. Howard lui avait demandé le nom d’un avocat véreux et fiable pour frauder une compagnie d’assurances. Intéressé, Hedgepeth lui donne le nom de son propre avocat, Jeptha Howe. Hedgepeth recevra 500 $ pour service rendu. Quelques jours plus tard, son compagnon de cellule sort sous caution et disparaît. Mais Hedgepeth a entendu dire que la fraude avait fonctionné, sans jamais recevoir sa part et dénonce l'arnaque.

 

En juin 1895, le détective Frank Geyer, de la police de Philadelphie, est chargé de l’enquête. Il se met aussitôt à la recherche de Mme Pitezel, de ses cinq enfants et de M. Holmes de Chicago. Au travers de leurs trajets, l’inspecteur comprend le manège de Holmes, qui fait circuler de ville en ville la veuve d'un côté, ses enfants dans un deuxième groupe, et son épouse, sans que jamais les 3 groupes ne se rencontrent. À Indianapolis, Geyer retrouve la maison louée par Holmes et dans poêle, les restes d’un enfant, Howard Pitezel. Geyer demande l’aide des journaux. Il a compris que les jours de la famille était comptés. Un témoin met Geyer sur la piste d'une maison où il trouve les cadavres des deux filles Pitezel dans la cave. Elles ont été étranglées et placées dans une grande valise.

 

docteur john holmesLe 17 novembre 1894, Holmes est arrêté en compagnie de Mme Pitezel. Il commence par nier, puis, avoue qu’il a fraudé la compagnie d’assurances, mais avec l’aide de Pitezel. Interrogée à son tour, Mme Pitezel avoue qu’elle a participé à la fraude. Elle ignore la mort de son mari et croit Holmes qui lui a affirmé qu’il se cachait à Montréal. Des 10 000 $ de l’assurance, elle n’a reçu que 500 $. Holmes a gardé le reste. Depuis des mois, elle cherche trois de ses cinq enfants. Le 28 octobre 1894, à Philadelphie, Holmes est inculpé du meurtre de Pitezel. Entre-temps, la police de Chicago perquisitionne le château.

 

Les enquêteurs découvrent des couloirs secrets qui courent derrière les murs, avec des trous cachés derrière des glaces sans tain. Des lames de parquet recouvrent des contacts électriques branchés à un tableau indicateur installé dans le bureau de Holmes. Personne ne peut se déplacer dans l’hôtel sans qu’il en soit informé. Dans le bureau, les détectives trouvent des manettes commandant des robinets de gaz.

 

Dans la cave, les policiers découvrent une table de dissection, des instruments chirurgicaux, un four crématoire, une grande cuve pleine d’acide sulfurique, au fond de laquelle un certain nombre de restes humains sont en train de se dissoudre. Dans la terre du deuxième sous-sol, les policiers trouvent trois grandes fosses contenant des débris humains impossibles à identifier. Les cadavres ont été ensevelis dans de la chaux vive et forment une masse inextricable. Dans l’une se trouve un énorme tas de vêtements et de sous-vêtements féminins ensanglantés, entremêlés de boucles de cheveux.

 

Holmes est inculpé du meurtre de Pitezel, en avoue 27, et est pendu le 8 mai 1896. Peu de temps avant, il avait reçu une somme d'argent conséquente pour livrer ses confessions dans les journaux de Hearst. Clamant tout à tour son innocence, une possession démoniaque ou des dizaines de meurtres, Holmes est parti avec ses secrets dans sa tombe, pleine de de ciment, puisque ses dernières volontés ont consisté à être enterré dans du béton, pour éviter que des esprits vengeurs ne viennent mutiler sa dépouille. On lui attribue jusqu'à 200 meurtres.

 

 

Virginie IKKY pour Greffier Noir

 

 

 

 

 



15/11/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi