Le Greffier Noir, enquêtes et faits-divers

Gary Heidnik, le sous-sol de la peur

 Par Virginie Ikky,

 

Le 12 octobre 2010

                                                 

 

gary heidnickSi le tueur en série Ed Gein fut une des grandes inspirations pour créer le personnage de Buffalo Bill dans le film « le silence des agneaux », le mode opératoire du tueur s’inspire également de Gary Heidnik, notamment pour une des scènes les plus frappantes du film : la fosse creusée dans la cave. C’est dans une fosse semblable qu’Heidnik punissait les esclaves sexuelles qu’il retenait dans les sous-sol de sa maison. Sur les 5, deux moururent.

 
Gary Heidnik est né à Cleveland, en Ohio. Quand il avait deux ans, son père dépose une demande en divorce contre sa femme en invoquant son alcoolisme. Les enfants Heidnik sont ensuite élevés par leur mère pendant quatre ans avant de partir chez leur père, Michael Heidnik et sa nouvelle femme. Heidnik prétendra plus tard qu'il était souvent abusé par son père. Il souffre en tous cas d'énurésie nocturne et son père l’humilie en accrochant ses draps souillés de la fenêtre de sa chambre à coucher à la vue de leurs voisins.


À l'école, Heidnik est fréquemment taquiné par d'autres élèves à cause de sa tête déformée suite à une chute d’un arbre. Heidnik a cependant un QI de 130, qui lui permettra de faire de très bons investissements plus tard. A 14 ans, il s'inscrit à l'Académie Militaire de Staunton pendant deux ans, et part avant son diplôme. Il rejoint l'Armée à 17 ans.

 
Heidnik sert dans l'Armée pendant 13 mois. Pendant les classes, son instructeur le taxe d’"excellent". Il demande à intégrer plusieurs spécialités, y compris la police militaire, mais est rejeté. Il est envoyé à San Antonio, et réussit une formation médicale. Heidnik est transféré au 46ème Hôpital Chirurgical en RFA.


En août 1962, Heidnik se plaint de maux de tête sévères, vertiges, visions floues et nausées. Un neurologue hospitalier diagnostique une gastro-entérite et note qu’Heidnik présente les symptômes de maladie mentale, pour laquelle il prescrit du trifluoperazine (Stelazine). En octobre 1962, Heidnik est transféré dans un hôpital militaire à Philadelphie, où il est diagnostiqué avec des troubles de la personnalité schizoïdes et déchargé du service militaire.

 
Peu de temps après, Heidnik devient infirmier et s'inscrit à l'Université de Pennsylvanie, seulement pour un semestre. Il travaille comme infirmière psychiatrique dans un hôpital de Vétérans à Coatesville, mais est renvoyé à cause d’un comportement grossier envers des patients. D'août 1962 jusqu'à son arrestation en mars 1987, Heidnik est fréquemment hospitalisé en psychiatrie et fait plusieurs tentatives de suicide.


En octobre 1971, Heidnik fonde son église appelée la " United Church of the Ministries of God", qui compte initialement seulement cinq disciples. En 1975, Heidnik ouvre un compte sous le nom de l'église à la banque Merill Lynch. Le dépôt initial était de 1,500 $. Heidnik fait une série d'investissements plus qu’intelligents pendant les 12 années suivantes, commençant par un investissement dans Playboy et amasse plus de 500,000 $. Il faut se rappeler en effet qu’il a un QI très élevé. Il dépense son argent dans des voitures de luxe, mais cela ne lui permet pas pour autant de s’insérer et de mener une vie de rentier.


En 1976, Heidnik est inculpé de coups et blessures et port d'un pistolet non autorisé et va pour la première fois en prison. Heidnik a un enfant à sa sortie de prison avec Anjeanette Davidson. Leur fille, Maxine Davidson, est née le 16 mars 1978. L'enfant est immédiatement placé dans la famille d'accueil. Peu de temps après la naissance de Maxine, Heidnik est arrêté pour l'enlèvement et le viol de la soeur d'Anjeanette, Alberta, qui vivait dans une institution pour handicapés mentaux.

 
gary heidnickHeidnik la fait sortir pour une journée de son institution et l’enferme dans son sous-sol. Après qu'elle ait été trouvée et rendue à l'hôpital, l'examen révèle qu'elle avait été violée et qu'elle a contracté la blennorragie. Heidnik est arrêté et inculpé d’enlèvement, violet séquestration. Il est jugé en novembre 1978, reconnu coupable et condamné à 3 à 7 ans en prison. La condamnation est infirmée en appel et Heidnick passe trois ans dans un hôpital psychiatrique. Il prétendait que Satan l’empêchait de parler et se tue durant plus de deux ans.

 
A sa sortie de prison, Heidnik utilise un service matrimonial pour rencontrer sa femme, avec qui il correspond par courrier pendant deux ans avant de lui proposer le mariage. Betty Disto arrive des Philippines en septembre 1985 et épouse Heidnik dans le Maryland le 3 octobre 1985.

 
Le mariage bat de l’aile rapidement après qu'elle ait trouvé Heidnik dans le lit conjugal avec trois autres femmes. Au cours de leur bref mariage, Heidnik force sa femme à le regarder tandis qu'il fait l'amour avec d'autres femmes. Avec l'aide de la communauté philippine de Philadelphie, Betty quitte son mari en janvier 1986.

 
Le 15 septembre 1986, Betty donne naissance à un fils, qu'elle a nommé Jesse John Disto. Après que sa femme l'ait quitté, Heidnik est arrêté une fois de plus pour viol conjugal et relations sexuelles déviantes involontaires (sic). Les charges sont écartées quand Betty ne se présente pas pour l'audience préliminaire. Heidnick est à l’abri financièrement. Il s’achète un taudis dans la ghetto de Philadelphie où il va pouvoir assouvir ses pulsions sur des prostituées noires. Ses belles voitures lui permettent sans difficulté de rencontrer des femmes.

 


 
Le 25 novembre 1986, Heidnik enlève sa première victime, Josefina Rivera. Au début, c’est une passe comme une autre, mais elle est traînée au sous-sol après le rapport sexuel. Rivera fût enfermée dans la fosse et en y sortant, trouve une nouvelle captive, Sandra Lindsay, retardée mentale. Aux alentours de Noël, Heidnick kidnappe Lisa Thomas, 19 ans. Deborah Dudley et Jacqueline Askins suivirent.

 

En janvier 1987, il retient cinq femmes captives au sous-sol de sa maison au 3520 Nord Marshall Street à Philadelphie. Les femmes sont afro-américaines et  sont toutes battues, torturées, violées. Il a creusé une fosse de plusieurs mètres de profondeur qu'il utilise comme une punition d'isolement. Après le placement d'un captif dans la fosse, il couvre alors la fosse d’une plaque de contre-plaqué et de lourds poids. Les victimes sont encouragées à dénoncer leurs compagnons d’infortune en échange d’un meilleur traitement. Heidnik force aussi fréquemment les femmes à se battre.

Une des femmes, Sandra Lindsay, meurt de famine, de la torture et d’une fièvre non traitée. Heidnik a démembré son corps, mais avait un problème avec les bras et les jambes, qu’il a donc mis dans un congélateur en les marquant "aliments pour chiens." Il a fait cuire ses côtes dans un four et a fait bouillir sa tête dans un pot sur le fourneau.

 

La Police est venue chez lui en raison des plaintes pour mauvaise odeur, mais quitte les locaux après qu'Heidnik leur ai dit qu'il faisait cuire de la viande qui devait être périmée. Des rumeurs court sur cette maison, d’orgies, de sorcellerie..Heidnik utilise entre autres l’électricité pour torturer les femmes. Un jour, il force deux de ses captifs à aller dans la fosse enchaînés, et ordonne à Josefina Rivera et une autre femme de remplir le trou d'eau. Ensuite, il lance le courant électrique dans un fil relié aux chaînes des femmes. Deborah Dudley est fatalement électrocutée et Heidnik se débarrasse de son corps dans un parc de New Jersey.

 
Le 23 mars 1987, Heidnik et Rivera enlève Agnes Adams. Rivera a en effet réussi à gagner la confiance d’heidnick et lui a proposé de l’aider à trouver une nouvelle esclave pour la remplacer. Le jour suivant, Rivera convainc Heidnik de la laisser aller voir sa famille. Il la conduit à une station-service et elle saisit cette occasion pour appeler la police, peu convaincue au premier abord. La police lui fait répéter son histoire et remarque les traces de chaînes sur ses jambes. Heidnick est arrêté dans la station-service. Chez Heidnick, les policiers trouvent deux femmes, traumatisées, recroquevillées au-dessous d'une couverture sale. Elles sont enchaînées l'une à l'autre, des zébrures biens rouges sont visibles autour de leurs poignets et chevilles. Une troisième est couchée nue et enchaînée dans ' la fosse de punition ' couverte de contre-plaqué maintenu avec de lourds sacs. Libérées, les femmes donnent leus noms : Jacquelyn Askins, Lisa Thomas et Agnes Adams. La découverte des pièces du sous-sol d’heidnick fait là encore écho aux scènes sordides du « silence des agneaux », lorsque Jodie Foster passe de pièce en pièce.

 

gary heidnickEn ouvrant un réfrigérateur dans la cuisine, l'officier Dave Savidge trouve un bras humain. À côté de cela, des « Aliments pour chiens » étiquetés, en fait des membres gelés et empaquetés dans des sacs de polythène - deux avant-bras, un bras supérieur, deux genoux et une cuisse - avec la peau, le muscle et le tissu mou s'accrochant toujours à l'os. Un robot de cuisine contenant les traces de chair humaine se trouve dans la cuisine tachée de sang. Et, dans un plat à four, ils trouvent ce qui ressemble aux restes brûlés de côtes humaines. La marmite roussie sur le fourneau noirci a contenu une substance grasse nauséabonde.


Un chien erre et mâche un tibia humain. Avec leurs nez couverts par des mouchoirs, les policiers trouvent de plus en plus de sang et de morceaux de chair. L'endroit était un ossuaire, un abattoir sexuel qui avait été témoin des choses les plus ineffables - le meurtre, le viol, la torture, l'électrocution, et le cannibalisme.

 


 
Au procès, Heidnik est défendu par A. Charles Peruto, qui tente de prouver qu’Heidnik est légalement fou. La folie d'Heidnik est avec succès réfutée par l'accusation, menée par Charles F. Gallagher, III. Le fait qu'il ait amassé approximativement 550,000 $ a été mis en exergue pour soutenir qu'il n'était pas fou, et son conseiller financier de Merryl Lynch a pu dire qu’il avait bien la tête sur les épaules..


En 1988, Heidnik est condamné à mort et incarcéré à l'Institution Correctionnelle D'état de Pittsburgh. En janvier 1999, il a fait une tentative de suicide avec un surdosage de thorazine. Heidnik a été exécuté par l'injection mortelle le 6 juillet 1999, à Rockview.


Virginie IKKY pour Greffier Noir



12/11/2010
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi