Le Greffier Noir, enquêtes et faits-divers

5/11/2015 - Rififi au parquet, les huiles du tribunal de Caen s'enflamment. (En Bref )

Par Virginie Ikky,

en bref.

Huile de cuisine au tribunal de caen 4 novembre 2015Le Canard Enchaîné a révélé dans son édition du 4 novembre 2015 une affaire pour le moins embarrassante pour le parquet du Tribunal de Grande Instance de CAEN. Suite à une plainte déposée début septembre 2015 par l'époux d'une substitut du procureur contre sa voisine, accusée d'avoir projeter de l'huile (de cuisine) dans la rue et sur son palier, la mise en cause va subir un traitement policier et judiciaire digne du grand banditisme.

 

 

Dès le lendemain de la plainte, la police débarque à son domicile alors qu'elle garde des enfants en tant que nourrice agrée et procède à :

 

- perquisition du domicile, en présence d'enfants en bas âge

- saisie d'une bouteille d'huile de cuisine entamée

- garde à vue de 48 heures

- expertise psychiatrique

 

Puis c'est le tribunal qui prend le relai :

 

- comparution devant le Juge des libertés et de la détention

- placement sous contrôle judiciaire avec obligation de pointage et obligation de soins

 

La présidente du tribunal en personne serait intervenue pour mettre fin au délire et remettre les choses en ordre, en supprimant le contrôle judiciaire et en délivrant une simple citation à la mise en cause pour des faits de harcèlement. L'accusée serait aujourd'hui très éprouvée par ce passage entre les mains de la justice et son avocat souligne qu'elle a, de son côté, plusieurs fois déposé plainte à l'encontre du mari de la substitut auquel elle reproche des menaces de mort. Toutes ces plaintes ont été systématiquement classées.

 

Le dossier gênant a par ailleurs été dépaysé vers un autre tribunal.

 

Virginie Ikky, le 5 novembre 2015 pour Greffier Noir



05/11/2007
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi