Le Greffier Noir, enquêtes et faits-divers

7/01/2016 - Robert Lewis Dear, l'assaillant d'un Planning familial de Colorado Springs, pourrait récuser ses avocats. (En bref)

Par rédaction,

le 7 janvier 2016.

colorado-shooter-suspect robert lewis Dear.jpgRobert Lewis Dear, l'homme qui a attaqué une clinique du Planning familial dans le Colorado au cri de "NO MORE BABY PARTS", le vendredi 27 novembre 2015, tuant trois personnes et en blessant 12 autres, est bien décidé à bénéficier d'un procès public, ce que redoutent tant ses avocats que le tribunal. Bien qu'il n'ait pour l'instant pas encore officiellement récusé ses conseils, Robert Dear les a plusieurs fois contredits pendant les audiences. Il se plaint notamment que ses avocats, commis d'office, remettent en cause sa santé mentale dans les médias et devant le tribunal. Sa défense est constituée d'une équipe d'avocats pénalistes, habitués des procédures criminelles, parmi lesquels Dan King, qui avait assuré la défense de James Holmes, l'auteur de la tuerie d'Aurora dans un cinéma qui projetait Batman en 2012, à une heure environ de Colorado Springs.

Robert Lewis Dear a également accusé ses conseils de s'entendre avec le Planning Familial pour l'empêcher de dévoiler la vérité et a sollicité du tribunal l’autorisation de se défendre lui même.

Si aucun lien n'a été établi entre l'assaillant du 27 novembre et les organisations pro-life radicales américaines, les motivations politiques de l'attaque ressortent sans équivoque des déclarations de Robert Lewis Dear qui, après son arrestation, a expliqué son geste par cette phrase lapidaire: "NO MORE BABY PARTS" (Plus jamais de bébés démembrés).
Une revendication qui fait écho aux accusations portées contre le Planning familial par le Center for Medical Progress, une organisation conservatrice qui a récemment diffusé une vidéo dans laquelle des responsables du Planning familial américain reconnaissent que l'organisation vend clandestinement des fœtus et morceaux de fœtus avortés, en violation des lois fédérales.

 

 


Robert Lewis Dear au tribunal.jpgLe tribunal souhaite de son côté éviter que le procès ne se transforme en tribune contre l'avortement, ce qu'a très bien compris Robert Lewis Dear. Apostrophant ses juges, il a refusé de plaider coupable et entend que ses motivations politiques ne soient pas tues par le tribunal. Contrairement aux procès d'assises françaises, l'accusé a peu la parole dans la procédure américaine et est rarement appelé à la barre. Robert Lewis Dear pourra principalement s'exprimer avant le prononcé de la sentence et, lors du procès, par le biais des témoins qu'il pourrait faire citer, si toutefois il s'entend sur sa défense avec ses avocats.

Ted Kaczynski, l’Unabomber, s'était lui aussi opposé à la stratégie de son avocat qui voulait le faire reconnaître atteint d'un trouble mental. Kaczynsky affirmait qu'il avait une raison politique légitime de tuer des "technologistes".

Nidal Malik Hasan a renvoyé plusieurs avocats militaires alors qu'il tentait, en vain, de faire valoir devant le tribunal que son attaque en 2010 sur Fort Hood (13 morts), était une réponse armée aux actions militaires en Irak et en Afghanistan.

La carte des tueries de masse en 2015 aux états unis. (source www.gunviolencearchive.org) r.pngA la perspective d'un emprisonnement à vie ou de la peine de mort, Robert Lewis Dear se concentre, comme beaucoup d'accusés avant lui sur la diffusion de son message politique et les perspectives de médiatisation, avant  de rejoindre une cellule dans laquelle il sera, sans nul doute, reclus jusqu'à la mort. L’État n'a, pour l'instant, pas fait savoir si la peine de mort serait requise à son procès.

 


Virginie Ikky et Alexis K., pour le Greffier Noir, le 7 janvier 2016.

 

 

Sources:

 

- Counton2.com, 2 janvier 2016, Court faces dilemma following planned parenthood outburst

http://counton2.com/2016/01/02/court-faces-dilemma-following-planned-parenthood-outburst/

 

- Al.com, décembre 20015, Robert Dear wants_to_represent himself

http://www.al.com/news/index.ssf/2015/12/robert_dear_wants_to_represent.html

 

- Gun Violence Archive

http://www.gunviolencearchive.org/

 

- Greffier Noir, 1 décembre 2015, Robert Lewis Dear et l’attaque de Colorado Spring.

http://www.greffiernoir.com/l-attaque-de-colorado-springs-27112015-robert-dear-lewis-no-more-baby-parts-deborah-nucatola-prolife-abortion-terrorisme

 

- Heavy, 14 juillet 2015, Dr. Deborah Nucatola: 5 Fast Facts You Need to Know:
http://heavy.com/news/2015/07/deborah-nucatola-planned-parenthood-doctor-center-for-medical-progress/

- The Denver Post, 29 novembre 2015, Listen: Officers arrive at Planned Parenthood amid gunfire and chaos
http://www.denverpost.com/news/ci_29177795/o-8734-cers-arrive-amid-gunfire-and-chaos?source=hot-topic-bar

- The Denver Post, 30  novembre 2015, Accused Planned Parenthood shooter appears with public defender
http://www.denverpost.com/news/ci_29183198/accused-planned-parenthood-shooter-set-make-first-court?source=top_stories_bar

- The Center for Medical Progress, Investigative footage:
http://www.centerformedicalprogress.org/cmp/investigative-footage/



07/01/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi