Le Greffier Noir, enquêtes et faits-divers

Attentat contre Charlie Hebdo: Emmanuelle C., la gendarme compagne d'un complice d'Amedy Coulibaly, a été condamnée à 1 an de prison avec sursis.

Par Alexis Kropotkine,

le 24 janvier 2016.

amar ramdani et de La Coulée Verte source Le Parisien Emmanuelle C.Première condamnation dans les attentats du 7-9 janvier 2015: Emmanuelle C., la gendarme compagne d'un complice d'Amedy Coulibaly a été condamnée à un an de prison avec sursis par le tribunal correctionnel en charge des affaires militaires.

Cette adjudante de 35 ans, formatrice au renseignement opérationnel au Fort de Rosny-sous-Bois, mère de 3 enfants, avait été précédemment radiée des cadres de la gendarmerie (c'est à dire révoquée) le 15 septembre 2015, en raison de ses liens intimes avec Amar Ramdani, l'un des principaux complices présumés d'Amedy Coulibaly. Le jeune homme interpellé le 23 janvier 2015, est poursuivi pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste, et a été placé en détention provisoire.
Emmanuelle C. l'aurait rencontré en 2011, alors qu'il était sous le coup d'un mandat d’arrêt européen pour trafic d'armes et de stupéfiants. Mise au courant peu après les attentats de janvier 2015 de la relation amicale entre son concubin et Amedy Coulibaly, elle aurait sciemment dissimulé l'information à sa hiérarchie, puis consulté des fichiers de police pour lesquelles elle n’avait pas l'accréditation. La gendarmerie l'accuse par ailleurs d'avoir fourni des « informations stratégiques » à son concubin. Enfin, elle l'aurait tenu illégalement informé de l'avancement des procédures et de l’enquête sur les attentats du 7-9 janvier, notamment lors de parloirs.

Pour finir, la jeune femme avait, contre l'avis de sa hiérarchie, donné une interview au magazine de TF1 Sept à Huit, en février 2015. (voir ci-dessous)

 

Charlie Hebdo: Amar Ramdani et Emmanuelle C., la gendarme et le suspect. from Greffier Noir on Vimeo.

 


D'après une dépêche AFP reprise par une partie de la presse, le tribunal correctionnel en charge des affaires militaires, saisi des faits, a condamné le jeudi 21 janvier 2016 Emmanuelle C. à un an de prison avec sursis pour « détournement de données à caractère personnel » et « violation de consignes ». Le collègue du Fort de Rosny qui lui avait prêté ses codes d'accès au système informatique, a été condamné à 4 mois de prison avec sursis.


Les faits reprochés à Amar Ramdani, compagnon intime d'Emmanuelle C.

Selon les enquêteurs, Amar Ramdani assistait Amedy Coulibaly lorsque le futur assassin de l'épicerie casher cherchait, dans le Nord de la France et en Belgique, à se procurer des armes, et à vendre le véhicule de sa compagne Ayat Boumedienne, alors en partance pour la Syrie.
Les 2 acolytes ont, au terme de cette prospection, mis la main sur un arsenal importé par Seth Outddor, une entreprise gérée par Claude Hermant, indicateur des douanes et de la gendarmerie, barbouze célèbre dans les milieux nationalistes révolutionnaires-autonomes, reconverti dans le trafic d'armes et le survivalisme.

Amar Ramdani est aussi désigné par Romain D., la victime du crime de La Coulée Verte, comme l'auteur des coups de feu.
Cette agression commise sans mobile apparent le soir du 7 janvier, n'a pas été revendiquée par les assaillants de Charlie Hebdo et de l'Hyper casher. L'analyse balistique a pourtant formellement démontré que l'arme du crime, retrouvée en possession d'Amedy Coulibaly après l'assaut du RAID, était l'un des Tokarev importés par Seth Outdoor.


Claude Hermant : du secret défense au scandale politique ?

Claude Hermant, incarcéré depuis le 23 janvier 2015, est poursuivi à Lille pour trafic d'armes en bande organisée.

Les investigations des juges lillois sont néanmoins ralenties par le secret de la Défense nationale, invoqué par Bernard Cazeneuve, après un avis défavorable à la déclassification émis par la CCSDN le 18 juin 2015 ; cette décision politique a, de fait, interdit une enquête exhaustive sur la filière logistique qu’animait la barbouze de la gendarmerie lilloise. En dépit des éléments en leur possession, notamment une note des renseignements slovaques identifiant - dès le 16 janvier 2015 et numéro de série des armes à l'appui - la société de Claude Hermant comme l'importatrice de l’arsenal des assaillants, tant la justice antiterroriste (centralisée à Paris) que le ministère de l'Intérieur maintiennent, selon les mots du journaliste Karl Laske de Mediapart, « le mythe d'une étanchéité complète » entre la filière lilloise et Coulibaly.


page d'accueil Seth Outdoor claude hermant aurore joly amedy coulibaly kouachiLa classification opérée par le ministre de l'Intérieur s'avérerait lourde de conséquences si les récentes informations du New York Times (16 décembre 2015) et du Slobodna Dalmacija s'avéraient exactes. Selon ces 2 titres, l'arsenal importé par Claude Hermant à la fin de l'année 2014, constitué de près de 200 armes, dont une cinquantaine d'armes de guerre, serait également impliqué dans les massacres de novembre 2015. Le Slobodna Dalmacija ajoute que les expertises réalisées en France sur des outils appartenant à Claude Hermant ont démontré qu'il remilitarisait lui-même les armes importées neutralisées d'Europe de L'Est via la société AFG. Une information capitale, jusqu'alors inconnue de la presse française. L' « étanchéité complète » entre les dossiers Hermant et Coulibaly, imposée par le ministère de l'intérieur aux juges lillois, et implicitement avalisée par la quasi totalité des observateurs, à l'exception notable de La Voix du Nord et de Mediapart, pourrait ainsi avoir concouru indirectement aux massacres du Bataclan, des terrasses parisiennes et du Stade de France.

Malgré leur rôle avéré dans la logistique des attentats de janvier, Claude Hermant et sa compagne n'ont été entendus par les juges parisiens qu'en décembre 2015, 10 mois après Charlie Hebdo, et 1 mois après les crimes de novembre. Au terme de 48H de garde à vue, ils n'ont pas été mis en examen du chef d'association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste. Le couple est poursuivi à Lille pour trafic d'armes en bande organisée, mais répétons-le, le dossier demeure disjoint de celui des attentats de janvier. Enfin, aucun lien n'a été établi par les enquêteurs entre d'une part Emmanuelle C., gendarme, adjudante-formatrice au renseignement opérationnel et d'autre part Claude Hermant, barbouze immatriculée, agent des renseignements de la gendarmerie du Nord de la France.

 

Alexis Kropotkine, le 24 janvier 2016, pour Le Greffier Noir.

 

Sources:

 

Dépêche AFP, reprise par SudInfo

www.sudinfo.be/1473021/article/2016-01-22/une-gendarme-compagne-d-un-proche-d-amedy-coulibaly-condamnee-pour-consultation

 

 

Pour en apprendre davantage sur la connexion Hermant-Coulibaly et l'affaire Emmanuelle C.-Amar Ramdani, consultez nos précédents articles.

 

 - Attentat contre Charlie Hebdo: selon la presse croate Claude Hermant aurait remilitarisé l'arsenal d'Amedy Coulibaly. (En bref, le 11/01/2016)

 

- Attentats contre Charlie Hebdo: Claude Hermant et sa compagne, Aurore Joly, placés en garde à vue et entendus par la justice antiterroriste, 16/12/2015

 

- Charlie Hebdo: une des juges en charge de l'instruction des attentats de Paris est apparentée à un ancien cadre du DPS, ex-supérieur hiérarchique de Claude Hermant, 7 novembre 2015.

 

- Attentats contre Charlie Hebdo. Les avocats de Claude Hermant protestent dans La Voix du Nord, 4 octobre 2015

 

- Charlie Hebdo: la gendarme, compagne d’Amar Ramdani, l’un des complices d’Amedy Coulibaly, a été radiée, 30 septembre 2015.

 

- Attentats contre Charlie Hebdo: la connexion Claude Hermant - Amedy Coulibaly couverte par le secret de la Défense nationale, 17 septembre et 27 septembre 2015.

 

- La Base Autonome Durable de Claude Hermant, une vidéo de 2012.

 

- Charlie Hebdo: la connexion Hermant-Coulibaly recèle-t-elle une partie des mystères du 7 janvier ? 14 mai 2015.

 



24/01/2016
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi